La Péninsule du Yucatán

Après 2 semaines dans le Chiapas, nous continuons pour presque 3 semaines dans la Péninsule du Yucatán (avec les 3 états du Campeche, du Yucatán et du Quintana Roo).
Rien que le nom nous fait penser à des paysages de rêve avec la mer des Caraïbes à l’est et le Golfe du Mexique à l’ouest…

On commence par l’intérieur des terres, mais les températures (38° en moyenne) nous dissuadent d’approfondir les visites… Passage express à Campeche et Merida, qui semblent toutefois être de jolies villes…
On visite par contre le site archéologique de Uxmal, situé dans la région Puuc (qui veut dire collines). Cette cité a été construite vers 600 et habitée jusque vers 900, puis abandonnée pour des raisons qui restent encore floues. Elle est fameuse notamment pour sa grande pyramide de 39m de haut, édifiée sur une base ovale.

Ensuite, direction Kankirixche pour découvrir et se baigner dans notre premier cénote. Ce mot signifie puits sacré en Maya. Cela ressemble à un gouffre plus ou moins grand, qui peut être couvert, entièrement ou non, et remplit d’eau douce. Ils peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres de profondeur. Et il y en a plus de 6000 dans la péninsule du Yucatán ! La création de ces cénotes serait due à l’impact d’une météorite il y a 65 millions d’années (la même qui avait conduit à l’extinction des dinosaures…). Et pour en revenir aux Mayas, ils les utilisaient comme source d’eau douce, et les considéraient comme un moyen de communication avec les dieux de l’infra-monde, lieu de culte et d’offrandes…

Pour nous, c’est très agréable de se baigner dans de l’eau fraîche translucide et dans un tel décor… ça fait un peu bizarre au début d’être dans une grotte sans fond, mais on s’habitue vite, et les filles s’amusent à regarder les poissons chats, tandis que Fabien s’amuse à sauter, plonger ou faire des saltos !!! Finalement, le plus dur est de choisir le cénote dans lequel on va aller !!!

Nous recherchons des températures plus supportables et gagnons le bord de mer pour avoir un peu d’air, d’abord à l’ouest vers Celestún puis vers le Nord, à côté de la ville portuaire de Progreso.
Ici, plage, vent, coquillages, et lagunes peuplées de flamants roses ! Très agréable !

Nous continuons notre découverte du Yucatán avec la ville d’Izamal, surnommée la ville soleil ! Les photos parlent d’elles-mêmes !

Après un plouf dans le cénote Yokzonote, nous visitons le fameux site de Chichén Itzá. Malgré la foule qui se presse dès l’ouverture, et les centaines de vendeurs le long des allées, il est magnifique !
La pyramide principale, haute de 25 mètres, est une représentation du calendrier maya : 9 niveaux divisés en 2 par un escalier, formant ainsi 18 terrasses, symbole des 18 mois de 20 jours de l’Année vague. Sachant que les 4 escaliers sur chaque façade comptent 91 marches chacun, cela fait 364, auquel on ajoute la plateforme du sommet, soit 365 marches, représentant le nombre de jours de l’année… Ça laisse penseur…
Le jeu de balle est aussi impressionnant avec ses 135 mètres de long, et ses 2 anneaux en parfait état.
Pour se rafraîchir, rien de mieux qu’un autre plouf ! Cette fois dans le cénote Oxman !

Il fait définitivement trop chaud pour nous, on reprend la direction du Golfe du Mexique et de Rio Lagartos, en s’arrêtant (encore !) dans un cénote !!!
Rio Lagartos est réputé pour ses colonies de flamants roses. On n’a pas été déçu ! Entre les dizaines de flamants à côté de la piste, et le village de Las Coloradas, qui doit son nom à l’eau rose de ses lagunes, nos princesses étaient ravies !!!

Nous prenons ensuite la route de la côte caribéenne !
Après un énième arrêt dans un cénote, celui de Syntun, vraiment magnifique, nous arrivons à Puerto Morelos, ancien petit village de pêcheurs qui a su garder une certaine tranquillité… Bon, tout est relatif quand on est sur la Riviera Maya !!! La majorité des personnes rencontrées ne sont pas mexicaines ! On voit beaucoup d’américains, de canadiens et de français aussi, (c’est les vacances scolaires en France !), et pas mal d’expatriés de toutes nationalités dans ce coin paradisiaque…

Mais le paradis n’est pas si parfait, toute la zone Caraïbes est envahie depuis quelques années par les algues sargasses, une saleté liée à la pollution (notamment les pesticides brésiliens). Il y en a sur toute la côte, sur au moins 1 ou 2 mètres devant la plage… Un vrai gâchis, d’autant qu’elles dégagent une très mauvaise odeur… Le tourisme en est affecté, certains hôtels ont déjà mis la clé sous la porte… Mais le pire, c’est qu’à long terme cela pourrait affecter la santé des populations locales, notamment les personnes qui essaient tant bien que mal de dégager certaines parties de plages des hôtels…

Ensuite, on fait une incursion à Cancún et à Playa del Carmen, par curiosité ! Grands hôtels qui bordent la côte, boutiques de luxe, bars et discothèques… Tout pour nous plaire !!!
On finit par passer la journée avec Mathieu, un français qu’on a pris en auto-stop quelques jours avant, et qui voyage depuis 6 ans… Il est à Playa del Carmen pour 6 semaines, où il est prof de kite-surf… avant de partir quelques mois à Montréal… Terrasse, piscine, piña colada : on passe un chouette moment avec lui, et on occulte complètement Playa del Carmen !

Ensuite, on découvre un petit coin de paradis, à Paamul, grâce à une famille française en voyage, les A2SL. C’est un repère pour quelques snow-birds québécois et américains, qui sont installés comme des rois dans leurs immenses caravanes. Hôtel, camping, restaurant excellent, piscine et plage sans algues… Superbe adresse pour 2 jours de vraies vacances dans les Caraïbes !!!

On poursuit notre route vers le Sud, direction Tulum et son site maya. Très jolies vues sur la mer, mais le site en lui-même ne nous emballe pas plus que ça… après tout ceux qu’on a déjà vu ! Par contre, on découvre notre première famille de coatis.

Poursuite de nos vacances caribéennes sur la Costa Maya, plus précisément à Mahahual, en passant par la laguna Ka’an-Luum (il fait toujours aussi chaud !). Mahahual était un petit village de pêcheur, jusqu’à ce que les bateaux de croisière décident d’y accoster il y a quelques années.
Aujourd’hui, tout le business est orienté pour cette clientèle qui passe quelques heures par ici… Grand parc d’attraction aquatique à 100$US par personne, sortie snorkeling à 50$US…
Mais, quand on a un bivouac gratuit au bord de la mer, avec une petite brise marine, que les hôtels à côté nettoient la plage, et que quelques kilomètres plus loin, on peut nager tout seul avec les tortues… et bien on y reste 4 jours !!!
On partage le spot avec Arnaud, Anne, Solveig et Liévine des A2SL, et on passe des journées fantastiques !!!
On ne sait pas où passent les quelques 2000 ou 3000 passagers du bateau de croisière qui accoste quotidiennement, parce qu’on n’en a pas vu beaucoup… !

On continue dans l’esprit vacances à Bacalar, un village au bord d’une lagune aux 7 nuances de bleu… Lors de notre balade en bateau, on a compté, et on les a bien vues… du bleu azur au bleu marine en passant par le bleu émeraude et le bleu turquoise, on en a pris plein les yeux !
Et vous savez quoi, au milieu de cette lagune, il y a encore des cénotes !!! On a pu nager et faire les fous dans le cénote Cocalitos, avant de buller dans 50cm d’eau translucide au sable corallien et de s’amuser sur des balançoires dans l’eau… Ce n’est pas les Caraïbes, mais c’est tout comme ! Voire mieux !!!

On finit quand même par avancer en direction du Bélize… Dernière étape mexicaine à Chetumal, où on bichonne Elliott (vidange, vérification des pneus et des freins…) et on assure la logistique (laverie, coiffeur, courses, essence, eau, gaz…) pendant que les prix ne sont pas trop chers… (4€ la coupe de cheveux et 8€ la vidange !).
Bien sûr, on profite encore de la mer des Caraïbes et de la piscine du camping, avec les copains en camion 4×4 avec les 4 enfants et Le monde est à eux.

Check Also

France !!!

De retour au pays !!! Après un peu plus de 11 mois à l’étranger, on …

Laisser un commentaire