La côte californienne

Après San Francisco, nous voici en route pour Los Angelès, en longeant la fameuse côte californienne et tous ses noms évocateurs : Santa Barbara, Malibu…

Alors, pour commencer, on fait escale dans la baie de Monterey, pour fêter la nouvelle année en beauté ! Fameuse pour ses mammifères marins, on en profite effectivement un maximum : baleines, lions de mer, phoques, loutres, éléphants de mer ! Et tout ça, dans la nature ! En plus de l’aquarium de Monterey, mondialement réputé pour ses méduses…

Ensuite, petite incursion dans les terres, pour quelques arrêts incontournables dans la Silicon Valley (Fabien est sympa, il ne fait pas le tour de tous les garages où les plus grandes entreprises sont nées, ni de tous les musées et boutiques geek !).

Après un moment sympa avec des franco-canadiens en voyage avec leur petite fille de 4 ans, et un passage au Danemark via le petit village de Solvang, retour sur la côte à Santa Barbara. Cette ville nous a enchantée ! On visite dans un cadre enchanteresque la mission espagnole qui date du XVIII° siècle et qui est toujours habitée. On fait un tour sur les quais pour découvrir des pélicans pas du tout craintifs ! Et on se ballade en ville, dans des rues magnifiquement belles et propres bordées de palmiers, avec des magasins qui donnent envie de tout acheter, et des restos qui donnent envie de goûter à tout ! Et le summum, tous les dimanches soirs, soirée salsa gratuite et ouverte à tous, même aux enfants !!! Le paradis !!! Muriel en profite pour se dégoter de très belles chaussures de danse, achat indispensable pour ce voyage !!!
Ça nous donne envie d’y rester plus longtemps, mais on a trouvé à acheter un siège vélo enfant sur le bon coin américain (et oui, souvenez-vous, on se les est fait piqué à Las Vegas)… Alors on reprend la route !
Sur ce coup là, ça devait être notre bonne étoile qui a mis l’annonce ! Les sièges vélos étaient en piteux état, impossible d’en faire quoique ce soit, malgré toute la bonne volonté du monde… On repart dépité, on cherche un bivouac pendant 2h, puis on se fait déloger par la police… On finit dans un camping à 22h, et la pire nuit nous attend ! Pluie torrentielle, rafales de vent très très fortes qui nous ballotent de droite à gauche et nous tiennent éveillés la moitié de la nuit avec l’inquiétude qui monte, on est coincé sur une bande de terre et de sable de 50 mètres, entre l’océan qui se déchaîne et les falaises de rochers qui menacent de nous tomber dessus… Finalement ça se calme, mais les dégâts sont lourds, de nombreux glissements de terrain se sont produits, emportant des maisons, et tuant au moins 13 personnes… Tout ça à quelques dizaines de kilomètres, juste où on aurait pu être sans ses fichus sièges vélos… Cet épisode nous restera en mémoire, et nous mettra davantage en alerte la prochaine fois…
Nous avons une pensée sincère aux familles endeuillées ou qui ont perdu leur maison, seulement quelques semaines après avoir été la proie des flammes… Nous avions été impressionnés la veille par l’ampleur des incendies, parfois stoppé à quelques mètres des habitations, et l’odeur de brûlé qui était toujours persistante…

Pour se reposer de ces émotions, nous nous arrêtons dans une petite rue de Malibu pour manger… Pas trop de passage, face à la mer, dommage qu’il pleuve à verse ! Sinon, on serait sorti, et on aurait pu tomber nez à nez avec Jane Seymour (Dr Quinn, femme médecin), qui habitait la maison juste à côté ! Finalement on s’est rendu compte qu’on était dans la rue des stars !!! On comprend mieux pourquoi il y avait tant de Ferrari, Porsche et autres voitures de luxe ! En tout cas, ces voisins étaient bien calmes et ne nous ont pas dérangés !!! On n’a quand même pas osé rester là pour dormir !

Après toutes ces découvertes, nous voilà prêts à visiter la Cité des Anges !

Check Also

France !!!

De retour au pays !!! Après un peu plus de 11 mois à l’étranger, on …

2 comments

  1. Fab, Stef, Eliott et Virgile

    Hé, j’ai pensé à vous effectivement en entendant les infos sur les feux puis les glissements de terrain mais je ne pensais pas que vous étiez si près à chaque fois… je m’étais dit que vous aviez bien géré l’itinéraire en échappant au gros coup de froid qu’il y a eu sur le nord est, mais vu le nombre et la répétition des événements climatiques de plus en plus brutaux, difficile dans ce grand pays de ne pas en rencontrer pendant votre présence… On compte sur vous pour être prudents, et on espère que la conscience collective des autochtones sur les dérives engendrées par l’ultra-exploitation des magnifiques ressources naturelles que vous visitez permettra de ramener les décideurs à plus de sagesse politique sur les engagements environnementaux…
    Bravo pour la salsa… un avant goût de l’Amérique centrale qui arrive bientôt !
    Bises, keep on enjoying the trip…

  2. lesdebsaroundtheworld

    Effectivement vous avez eu chaud ! Incroyable Californie , Passant des incendies de forets aux inondations et glissement de terrain en quelques semaines…

Laisser un commentaire