Fuego

Guatemala, Antigua et alentours

Après notre petite escapade hondurienne, nous sommes de retour au Guatemala et prenons la route d’Antigua, l’ancienne capitale. 

La route passe par la ville de Guatemala, la capitale actuelle, qu’on ne visitera pas pour des raisons de sécurité… L’état de la route est toujours aussi catastrophique, mais de nombreux travaux de rénovation sont en cours, entraînant des bouchons monstres… Mais, en même temps, ça fait marcher le commerce local : vendeurs de fauteuils de voiture, de chargeurs de téléphone, de ventilateurs, de fruits, de cacahuètes, de rafraîchissements, sillonnent le bouchon pour notre plus grand plaisir ! Et oui, nos petits ventilateurs tombant en panne les uns après les autres (la prochaine fois, on étudiera correctement cette question là avant de partir, car c’est un achat indispensable), on en profite pour se réapprovisionner ! Il fait plus de 38° dans le camping-car (seuil au-delà duquel le thermomètre rend l’âme) et impossible d’ouvrir les fenêtres à cause de la poussière des travaux… Après 6h de trajet  sans arrêt (sauf ceux des bouchons) pour 200kms, nous arrivons au superbe bivouac d’Antigua ! On est logé en plein centre-ville, mais au calme et dans un endroit ultra-sécurisé puisqu’on est dans le parc de la police touristique ! Et tout ça ne nous coûte rien ! En contrepartie, l’alcool est interdit et on ne peut normalement pas rester plus de 5 jours…

On visite cette belle ville coloniale aux façades colorées, aux multiples boutiques de très bon goût, aux immenses marchés animés, entourée de magnifiques volcans. 

D’ailleurs, nous faisons comme beaucoup de voyageurs et de touristes, et décidons (de façon assez irréfléchie), avec les copains qui ont 4 enfants, de faire l’ascension de l’Acatenango, pour voir le Fuego (son voisin) en éruption…

Le spectacle est unique et magnifique, avec des explosions de lave régulières, juste en face de nous ! Ce spectacle de la nature est absolument extraordinaire ! Mais à refaire, et bien, non, nous n’irions pas…

D’abord, parce que 6h de pure montée et 3h de descente abrupte (1200 mètres de dénivelé positif sur 8kms) pour les sportifs que nous ne sommes pas, et bien, ça fait mal… Heureusement, nous avions des chevaux pour porter les filles et nos affaires !

Ensuite, dormir sous la tente, définitivement, on n’aime pas ça…

Mais surtout, surtout, le Fuego est un volcan en éruption… Nous qui étions contents de le voir cracher autant de lave (le guide nous disait que ce n’était pas toujours le cas) ; c’était en fait les prémisses d’une grosse éruption qui a fait près de 100 morts et 200 disparus, 72h plus tard… 

Encore une fois, après les coulées de boue à Santa Barbara, on a eu chaud aux fesses…

Mais cette fois, nous allons prendre nos précautions… Et donc, changement de programme ! Nous ne descendons plus jusqu’au Panama, car les événements au Nicaragua rendent la traversée du pays difficile. Nous remontons donc au Mexique, jusqu’à Veracruz, où Elliott prendra prochainement le bateau !

En chemin pour la frontière, arrêt au refuge du quetzal, l’oiseau emblème du Guatemala, que nous avons la chance d’observer dans la nature, avec sa tête et ses ailes vert émeraude, son immense queue et son ventre rouge ! Voilà, on a fait le tour du Guatemala !!!

 

Check Also

Animaux en Afrique du Sud

On ne vous remet pas la galerie de photos du parc Kruger, elle est ici …

2 comments

  1. Je viens de lire vos aventures sur le volcan.
    C’est vraiment impressionnant !!!
    Il n’y a pas de rêve sans passion et pas de voyage sans risque !!!
    Bon voyage
    Daniel Donzel

Laisser un commentaire